Une rentrée en présence

Le plan de la rentrée pour l’automne 2021 en enseignement supérieur prévoit le retour des étudiantes et étudiants sur les campus des collèges et des universités, entre autres, car :

  • la situation épidémiologique est relativement stable au Québec;
  • la réponse des membres de la population étudiante à la vaccination est très positive;
  • l’enseignement supérieur constitue une priorité pour le gouvernement.

Pour plus de détails, voir le Plan de la rentrée pour l’automne 2021.

Aucune distanciation physique ne sera exigée entre les étudiants dans les salles de classe. Une distance de 2 mètres sera cependant exigée dans certains cas particuliers : dans les salles d’entraînement, entre les tables dans les aires de restauration et pour certaines activités comme les cours de chant. Dans les aires communes des établissements, une distance d’un mètre devra idéalement être maintenue entre les étudiants, lorsque possible.

Le port du masque sera obligatoire en tout temps pour les étudiantes et étudiants, même lorsqu’ils sont assis en classe ou à la bibliothèque, sauf exception pendant les activités qui le nécessitent (ex. : lorsqu’une personne s’alimente ou lors d’activités d’enseignement qui impliquent l’utilisation de certains instruments de musique ou le théâtre). Les étudiantes et les étudiants pourront également le retirer pendant le chant, si une distance de 2 mètres est maintenue entre eux.

Les activités parascolaires, y compris les activités sportives, seront permises dans l’ensemble des établissements. L’objectif gouvernemental est que certaines activités jugées à haut risque soient accessibles uniquement aux étudiantes et aux étudiants qui sont adéquatement vaccinés.

Les établissements doivent également préparer un plan de repli et le tenir à jour afin d’être en mesure de le mettre en œuvre rapidement advenant le cas où la situation sanitaire l’exigeait.

Les établissements d’enseignement doivent maintenir les mesures sanitaires sur les campus (désinfection et aération des lieux, installation de stations d’hygiène des mains et de poubelles sans contact, etc.). Ils doivent également prévoir les procédures quant à la gestion des personnes qui présentent des symptômes ou qui obtiennent un résultat positif à un test.

Chaque établissement a l’autonomie de mettre en place les modes d’apprentissage et d’évaluation qu’il juge adéquats pour que l’étudiant développe les compétences prévues au programme d’études et ainsi obtienne son diplôme. En aucun cas un étudiant ne devrait être pénalisé en raison de son incapacité ou de son indisponibilité à terminer son programme de formation par des moyens de rechange élaborés par son établissement

Pour l’instant, aucune modification n’a été apportée au programme d’aide financière aux études : les versements prévus sont maintenus.

Information sur les services d’aide et de soutien

En cette période d’incertitude, plusieurs questions au sujet de l’information scolaire ou de l’orientation peuvent préoccuper les étudiants. Ces jeunes sont invités à communiquer avec le service d’orientation de leur institution pour vérifier quels sont les services mis en place en cette période de crise pour des sujets aussi variés que :

  • l’orientation scolaire et professionnelle ;
  • les préalables requis pour accéder à un programme ;
  • le processus d’admission ;
  • le deuxième choix de programme ;
  • la cote R ;
  • etc.

Toutefois, en ces temps de pandémie, ce ne sont pas tous les professionnels qui sont prêts et outillés pour offrir des services d’orientation à distance. Vous êtes invités à tenter de joindre le conseiller d’orientation de votre établissement.

Si ce dernier n’est pas disponible, n’hésitez pas à contacter notre conseiller d’orientation en ligne (Espace parents) ou à visiter le site de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec pour contacter un c.o. en pratique privée offrant des services d’orientation à distance (téléorientation).

Dans ce contexte de crise, il est normal pour les jeunes et les parents de se sentir anxieux ou stressés. Il est important de demeurer attentif à tout changement significatif en lien avec le comportement (changement important de l’humeur ou tout autre indice qui semble inquiétant). Aussi, il ne faut pas hésiter à contacter des services d’aide ou à référer votre jeune à ces derniers s’il vous apparaît vivre la situation très difficilement. Des services sont accessibles 24 h/24, 7 j/7, tels :

Ressources spécifiques

En période de crise, certains jeunes peuvent ressentir de l’anxiété ou du stress en lien avec l’arrêt des cours et l’incertitude que cela génère. Votre soutien est toujours important, tout comme votre écoute et votre intérêt envers ses projets. Vous pouvez encourager votre jeune à contacter son institution afin de voir quelles mesures sont mises en place pour répondre aux besoins des étudiants. La plupart des cégeps et universités ont conservés leurs services d’aide et de soutien pour le bénéfice de leur clientèle.

Il est également important de demeurer attentif à tout changement significatif en lien avec son comportement (changement important de l’humeur ou tout autre indice qui vous semble inquiétant). Aussi, il ne faut pas hésitez à contacter des services d’aide ou à référer votre jeune à ces derniers s’il vous apparaît vivre la situation très difficilement. Voir l’onglet « Soutien psychosocial » plus haut.