Rentrée scolaire en présence

Les orientations de la rentrée 2021-2022 sont établies en fonction de la situation sanitaire actuelle et de l’opération de vaccination en cours auprès de la population. Elles prennent en compte le fait que 75 % de la population de 12 ans et plus sera vaccinée et qu’une majorité des élèves de 12 à 17 ans aura reçu deux doses à la rentrée. Pour en savoir plus, consultez la page Vaccination des jeunes de 12 à 17 ans contre la COVID-19.

La présence de variants au Québec incite à une approche prudente pour la rentrée. La mise en place de mesures sanitaires d’appoint est nécessaire dans certaines régions du Québec, afin de réduire le risque d’éclosion et d’éviter la fermeture de classes.

Il est également envisagé de déployer des tests rapides dans les écoles primaires et secondaires des régions où la situation épidémiologique est plus préoccupante. Cette offre viendrait s’ajouter à l’offre de dépistage actuelle.

Des réponses à vos questions

Nous pouvons tous et toutes faire LA différence!

Depuis plusieurs années, le Québec se mobilise pour la réussite éducative des jeunes dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire (JPS), qui sont célébrées chaque année durant la 3e semaine du mois de février. La prochaine édition se tiendra du 14 au 18 février 2022 !

Ces journées visent à rappeler aux élus nationaux et municipaux, aux organismes, aux employeurs, aux parents et à l’ensemble des acteurs nationaux et régionaux de l’éducation, de la santé et de la petite enfance qu’ils sont tous indispensables et ont un rôle à jouer dans la persévérance scolaire des jeunes.

Des milliers d’activités et d’événements sont mis en œuvre annuellement dans les écoles et les municipalités de tout le Québec.

Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, plusieurs articles ont révélé que de jeunes finissants du secondaire ont trouvé leur fin d’année scolaire à distance éprouvante. Plusieurs d’entre eux appréhendent la session d’automne à venir qui sera offerte en mode hybride au collégial. Par cette vidéo, les partenaires souhaitent encourager les futurs étudiants collégiaux à poursuivre leurs études à l’enseignement supérieur malgré le contexte actuel exceptionnel et les rassurer quant à l’encadrement et l’accompagnement qui leur seront offerts, et ce, même si les cours sont donnés partiellement à distance.

Partenaires : Centres collégiaux de soutien à l’intégration (CCSI) ont approché la Fédération des cégeps, l’Association des collèges privés du Québec ainsi que l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ).

Mon enfant présente déjà des difficultés d’apprentissage, je suis vraiment inquiet qu’il perde ses acquis

Conseils aux parents de l’Ordre des psychologues du Québec

  • Si un professionnel était impliqué auprès de votre enfant (orthophoniste, psychoéducateur, psychologue, etc.), n’hésitez pas à communiquer avec ce professionnel; le soutien en vidéoconférence est encore possible pour de nombreux professionnels. La direction de votre école pourra vous informer des possibilités de communication.
  • Contacter le professeur de votre enfant afin qu’il vous suggère des activités (ludiques, sportives, scolaires) qui favorisent le maintien des acquis.
  • Partager vos inquiétudes avec le professeur de votre enfant : il pourra vous rassurer, notamment sur le fait que ceux-ci ne perdent pas leurs acquis si facilement. Par exemple, malgré les périodes de vacances estivales annuelles, ils n’oublient pas, au courant de l’été, ce qu’ils ont appris durant l’année scolaire.
  • Il est aussi possible d’offrir à votre enfant des occasions de pratiquer les habiletés de base essentielles, soit la lecture et l’écriture, et ce, de façon ludique. Par exemple, proposer la lecture de bandes dessinées ou lui demander de vous aider à écrire la liste d’épicerie. Pour pratiquer l’écriture, on peut suggérer de tenir un journal quotidien comprenant trois parties : ce que je retiens sur la situation, ce que j’ai fait dans ma journée, et comment je me sens. Cela peut permettre la mise en commun des sujets au moment des discussions, favoriser le partage des émotions, et même voir comment on pourrait faire mieux le lendemain.

Source : Conseils aux parents en période de confinement, Ordre des psychologues du Québec

Pour les élèves internationaux ayant obtenu leur permis d’études émis par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada avant le 18 mars 2020 :

  • Ils sont autorisés à entrer au Canada, mais devront être en isolement pendant 14 jours dès leur arrivée.
  • Ils devront être en mesure de présenter un plan de quarantaine sérieux et crédible aux représentants de l’Agence des services frontaliers du Canada ainsi qu’à ceux de l’Agence de santé publique du Canada lors de leur arrivée au pays afin d’être autorisés à y entrer.
  • Le réseau doit transmettre l’information nécessaire afin que l’élève puisse être sensibilisé quant à l’importance d’assurer sa propre sécurité et celle des autres. Cette information doit être facilement accessible afin que l’élève puisse s’y référer en tout temps.

Pour les autres élèves internationaux, dont la demande de permis d’études est encore en attente ou dont la réponse est venue après le 18 mars 2020 :

  • Les frontières canadiennes demeurent fermées, pour l’instant, jusqu’au 21 août pour les ressortissants des États-Unis et jusqu’au 31 août pour les autres provenances, selon les décisions du gouvernement fédéral.
  • Les procédures normales, notamment auprès d’IRCC et du MIFI, doivent toutefois suivre leur cours, puisque ces élèves devront être en possession d’autorisations valides pour entrer au Canada afin de poursuivre leur formation en présentiel, le moment venu.
  • Pour certaines situations particulières, la formation à distance peut être possible dans l’intervalle.

Les établissements d’enseignement ont la responsabilité d’appliquer toute mesure sanitaire préconisée par les autorités québécoises afin d’assurer une atténuation des risques et la sécurité de tous les élèves, y compris les élèves internationaux.