Qu’arrive-t-il à mon jeune après ses études secondaires?

Loin d’être terminée, l’aventure ne fait que commencer! Toute une panoplie de programmes de formation plus intéressants les uns que les autres sont maintenant accessibles…

Quels sont les choix possibles?

La formation professionnelle, collégiale préuniversitaire ou technique, universitaire ainsi que l’éducation des adultes sont autant d’avenues possibles pour votre jeune.

Certains jeunes décident de prendre une pause après leurs études secondaires afin de travailler et d’acquérir de l’expérience sur le marché du travail. Selon Statistiques Canada, des recherches aux États-Unis suggèrent que le fait de faire une pause peut nuire à l’achèvement éventuel des études postsecondaires, car de nombreux jeunes qui font une pause ne retournent tout simplement pas aux études. D’un autre côté, les jeunes qui interrompent leurs études afin d’acquérir une expérience de travail ont un avantage lorsqu’ils arrivent sur le marché du travail, puisque cela leur permet de développer des habiletés les rendant aptes à l’emploi.

Que faire en tant que parent

Bien que vous n’ayez pas le pouvoir de décider à la place de votre jeune, vous pouvez l’encourager à s’établir un projet professionnel qui correspond à ses intérêts et ses aptitudes.

En démontrant un réel intérêt envers son avenir, votre jeune sera sensible à vos suggestions et recommandations.

Vous pouvez également l’encourager à consulter un conseiller d’orientation ou encore à visiter un organisme d’employabilité, tels les carrefours jeunesse-emploi, pour discuter de ses objectifs et prendre une décision éclairée en lien avec son avenir.

Si votre jeune décide officiellement d’intégrer le marché du travail, il vaut mieux continuer de l’encourager et le soutenir dans cette nouvelle expérience. Certains jeunes préfèrent ce type d’expérience plus concrète et qui leur confère plus d’autonomie. Qui sait, il souhaitera peut-être réintégrer les études un jour et vous serez alors aux premières loges pour l’accompagner dans cette autre transition.

À lire sur le sujet : Démystifier les normes du travail pour mieux protéger les jeunes

L’entrée au cégep ou le début d’une formation professionnelle, sont, pour plusieurs jeunes, une période de réaffirmation de leur autonomie, de changements importants, d’élargissement de leurs réseaux sociaux. Au même titre que lorsque votre enfant a fait son passage du primaire au secondaire, cette transition est une étape importante dans la vie de votre jeune.

Alors que certains vivent cette transition sans problème, d’autres manifestent de l’inquiétude et ce passage devient une source d’anxiété importante.

La liberté, enfin?

Plusieurs jeunes voient l’entrée au cégep ou en formation professionnelle comme une nouvelle vie empreinte d’une certaine liberté, mais ce sentiment est trompeur.

Au cégep, même si les heures de cours sont moins imposantes, les heures d’études et de travail à la maison, elles, sont plus nombreuses et les horaires, plus variables. En formation professionnelle, les élèves suivent leurs cours dans un environnement ressemblant à la profession visée et seuls les cours reliés au métier visé sont enseignés, ce qui est très différent du secondaire.

De plus, autant au cégep qu’en formation professionnelle, l’encadrement est moins présent et l’autonomie valorisée. Aussi, pour certains, la vie en appartement amène son lot de responsabilités qu’ils n’avaient peut-être pas envisagées de façon aussi importante (cohabitation, ménage, repas, comptes à payer, etc.). Il est donc important que les jeunes soient bien accompagnés lors de cette transition.

Fiches thématiques à consulter (TREM)

Quelques trucs pour accompagner votre jeune

  • Discuter ensemble de ce qu’il pense de son passage aux études postsecondaires.
  • Visiter le cégep ou le centre de formation professionnelle (CFP) en compagnie de votre jeune et tenter de rencontrer les responsables des services aux élèves.
  • Informer votre jeune de la présence de services d’aide (présents généralement dans tous les cégeps et CFP).
  • Être à l’affut de changements dans son comportement (baisse d’intérêt, lassitude, absentéisme) et en discuter avec lui sans le juger (ou le punir) et en faisant preuve d’ouverture.
  • Encourager les discussions « en parallèle » (par exemple, en voiture : le jeune se sent moins « questionné » que lors de discussions formelles en face à face).
  • Même si vous n’avez plus accès à ses résultats scolaires, vous pouvez encore vous informer auprès de votre jeune en démontrant un intérêt sincère envers ses résultats et le programme choisi.
  • Démontrer de l’ouverture envers son choix de programme : il arrive que ce dernier ne corresponde pas vraiment à ses intérêts et aptitudes et il est parfois important et justifié de reconsidérer ce choix. Le conseiller ou la conseillère d’orientation de l’établissement est une ressource essentielle lors de remise en question du choix de programme d’études.

Saviez-vous que les parents peuvent faire beaucoup pour aider leurs jeunes à concilier études et travail?

Tant les adolescents que les jeunes adultes peuvent avoir besoin d’aide ou de conseils pour gérer leur temps et établir des priorités au jour le jour. Il est important de faire comprendre aux jeunes que leurs études sont prioritaires et qu’il est essentiel d’y mettre tous les efforts requis. Un diplôme demeure le meilleur investissement.

Saviez-vous que tout comme ceux qui pratiquent un sport de façon intensive, beaucoup de jeunes qui ont un travail rémunéré réussissent leurs études?

Attention aux signes!

Cependant, il y a un risque accru d’être en difficulté scolaire ou d’abandonner ses études pour les étudiants en emploi quand :

  •  Leur emploi les empêche de consacrer le temps nécessaire à leurs travaux scolaires.
  •  L’intensité du travail rémunéré augmente alors qu’ils sont en période d’examen.
  •  Ils s’absentent de leurs cours à cause de leur emploi.
  •  Ils prolongent la durée de leurs études pour concilier études et emploi.
  •  Leurs notes sont faibles et ils manquent de motivation face à leur travail scolaire

Source : CRÉPAS

Capsules vidéo

Les services d’accueil, de référence, de conseil et d’accompagement (SARCA)

Visiter le site des SARCA

Les services éducatifs complémentaires – Carrefour FGA-FP

Visiter le site

Des métier à couper le souffle!

Grâce à l’appui du ministère de l’Éducation du Québec, Académos lance la deuxième édition de notre campagne Des métiers à couper le souffle, dont l’objectif est de faire découvrir les métiers de la formation professionnelle (FP) aux jeunes québécois tout en les connectant avec le monde du travail.

L’inforoute de la formation professionnelle et technique

Pour tout savoir sur le contenu des programmes, les préalables et les endroits de formation.
Visiter le site

Maviemonmetier.ca

Pour découvrir les programmes de formation professionnelle de la région de Québec. Site développé par la CS de la Capitale.
Visiter le site

Concours Chapeau les filles!

Le concours Chapeau, les filles! souligne la volonté et le travail des femmes inscrites à un programme de la formation professionnelle ou technique qui mène à l’exercice d’un métier traditionnellement masculin. Elles sont invitées à faire valoir leurs motivations et leurs projets d’avenir.
Visiter le site

Olympiades québécoises de la formation professionnelle et technique

Les Olympiades de la formation professionnelle et technique (FPT) permettent aux étudiants des centres de formation professionnelle et des collèges du Québec apprenant un métier ou une technique de relever le défi de la compétence et de devenir les meilleurs dans leur discipline.
Visiter le site

Information sur le marché du travail

Le site S’informer sur les métiers et professions du Gouvernement du Québec présente toute l’information sur le marché du travail.
Visiter le site

Jeunes au travail

Site de la Commission de la sécurité et de la santé au travail (CSST) pour informer les jeunes sur le marché du travail.
Visiter le site

Le Service d’admission en formation professionnelle

Pour l’admission en formation professionnelle au Québec.
Visiter le site

Emplois d’Avenir

Renseignez-vous sur les programmes de formation offrant des perspectives d’emploi acceptables ou favorables pour les 5 prochaines années.
Visitez le site

Santé mentale de A-Z

site web de l’Institut Douglas en santé mentale qui regroupe des fiches informatives bien vulgarisées sur un très grand nombre de sujets touchant la santé mentale.
Visiter le site

Site Internet du Réseau d’information pour la réussite éducative

Dossier thématique de la rentrée : les transitions scolaires
Visiter le site

Regards renouvelés sur la transition entre le secondaire et le collégial

Publication du Conseil supérieur de l’éducation, mai 2010
Télécharger la publication

Transition secondaire-cégep : la session d’accueil et d’intégration comme solution à l’indécision

Dans ce dossier sont présentés les principaux résultats d’une recherche qui avait pour but de mieux comprendre les effets de la session d’accueil et d’intégration (SAI) pendant cette période de transition importante. L’étude est dirigée par France Picard (Université Laval), spécialiste de l’orientation.
Télécharger la publication

Vidéo sur la transition secondaire-collégial

Madame Nicole Boutin, présidente du Conseil supérieur de l’éducation, aborde la transition entre le secondaire et le collégial : une question d’articulation, d’arrimage et d’intégration, une conférence présentée par madame Nicole Boutin, présidente du Conseil supérieur de l’éducation.
Visionner la vidéo